Pourquoi transpire-t-on ? Comment reguler la transpiration ?

par

La transpiration est un phénomène naturel et a pour rôle principal de réguler la température interne de l’organisme. Elle se fait par les glandes sudoripares. Chez l’homme, on distingue deux sortes de glandes sudoripares, les eccrines et les apocrines.

Les glandes sudoripares eccrines sont de loin les plus nombreuses et se localisent sur presque tout le corps mais surtout sur la paume des mains, sur la plante des pieds et sur le front. La sécrétion des glandes eccrines, la sueur ou transpiration est une solution aqueuse hypotonique, dérivée du plasma sanguin par filtration passive.

Elles jouent un rôle important dans la régulation de la température corporelle. Lorsque le corps risque la surchauffe (par exemple pour cause de fièvre ou d’effort) la production de sueur permet d’humidifier la surface de la peau, ce qui facilite l’abaissement de la température corporelle. Une autre fonction est l’hydratation de la peau. La sueur sécrétée par les glandes sudoripares eccrines est composée à 99 % d’eau et d’électrolytes, représentés surtout par le chlorure de sodium (qui confère à la sueur une légère saveur salée) et en proportion moindre, les ions potassium, calcium et magnésium. Le 1% restant est constitué de composés organiques. L’acide lactique est le principal composé organique présent dans la sueur. D’autres acides sont également décelables à l’état de traces, comme les acides acétique, propionique, butyrique ou encore urique (urée). Le pH de la sueur varie entre 3,8 et 6,5, en relation étroite avec la quantité d’acide lactique excrété.

Les glandes sudoripares apocrines se trouvent surtout sous les aisselles. Elles sont plus grosses que les glandes eccrines et leur conduit excréteur débouche dans un follicule pileux. Outre les composants de base identiques à ceux de la sueur des glandes eccrines, les sécrétions des glandes apocrines contiennent des molécules organiques (lipides et protéines) dont des phéromones. La sueur lors de son émission est inodore, mais en humidifiant le corps elle va favoriser la prolifération des bactéries qui vont dégrader la sueur en molécules malodorantes. À cause de ces bactéries qui transforment ces molécules, ces sécrétions occasionnent la typique « odeur de transpiration ».

Les glandes sudoripares apocrines ne se manifestent qu’à partir de la puberté. Chez les animaux, ces glandes jouent un rôle dans la reconnaissance mutuelle, la délimitation du territoire et le pouvoir d’attraction (sexuelle). Un sujet populaire d’études est de vérifier à quel point ces fonctions – particulièrement la dernière – jouent un rôle chez les humains !

Ces glandes sont contrôlées par les hormones sexuelles. Même si leur fonction sécrétrice est presque continuelle, elles ne jouent qu’un rôle restreint dans la thermorégulation. Leur fonction précise n’est pas encore établie, mais on sait quelles sont activées par les neurofibres sympathiques sous l’effet de la douleur et du stress.

La transpiration est un phénomène indispensable au fonctionnement du corps humain c’est pourquoi il est nécessaire de ne pas le bloquer. Cependant, il est possible de reguler la transpiration sans pour autant la stopper.

Le Déodorant spray par sa formule va permettre de limiter la prolifération des bactéries responsables des mauvaises odeurs, de réguler la sueur et de purifier, rafraîchir et apaiser.

Les huiles essentielles de Sauge sclarée et de Cyprès toujours vert bio contiennent des sesquiterpénols aux propriétés strogène-like. Elles agissent comme régulateur de notre système hormonal en mimant les effets des strogènes. Ainsi, elles vont permettre une régulation des phénomènes de transpiration au niveau des aisselles. L’huile essentielle de Cyprès toujours vert bio associé aux extraits dHamamélis et de pépins de Pamplemousse, source de tanins, de flavonoïdes et de vitamines, par leurs effets astringents cutanés vont permettre de resserrer les pores, limitant ainsi l’émission de sueur et permettant de reguler la transpiration.

Reguler la transpiration permet d’assurer un confort optimal toute la journée, mais elle n’est pas supprimée totalement, afin de respecter le fonctionnement naturel de votre corps.

La sueur lors de son émission est inodore, mais au contact de la peau, elle va favoriser la prolifération des bactéries qui vont la dégrader en molécules malodorantes. Pour éviter ces désagréments tout au long de la journée, le Déodorant fraîcheur associent des actifs aux propriétés antibactériennes, qui neutralisent efficacement et durablement les odeurs en préservant la respiration naturelle de la peau. Ainsi les glycolipides de pétales de fleurs, associés aux huiles essentielles bio de Palmarosa, Tea tree et Pin sylvestre, composées de monoterpénols et monoterpènes antibactériens, freinent le développement des bactéries. Ce cocktail antiseptique, purifiant et acidifiant cutané, favorise l’équilibre de l’écosystème de la peau. L’huile essentielle de Menthe poivrée bio, sous l’effet du menthol procure une fraîcheur intense et agréable qui dure !

L’activité hydratante et apaisante des extraits de Calendula et d’Aloe vera en fait un produit particulièrement agréable à utiliser tous les jours même sur une peau épilée. Votre peau est rafraîchie, apaisée, adoucie et protégée ! Votre transpiration est régulée et les odeurs disparaissent !

Le Déodorant spray a été testé cliniquement pour une protection de 24h prouvée.

Le Déodorant bille a une composition légèrement différente (formule crème) mais un résultat tout aussi efficace et également prouvé!

Répondre